Pour le tiers-monde

Il y a suffisamment de nourriture produite dans le monde pour nourrir la population humaine. Pourquoi 840 millions de personnes [1] n’ont-elles toujours pas de quoi manger ?

Les céréales utilisées pour produire de la viande

L’alimentation basée sur la viande est en partie responsable du manque de nourriture, étant donné que les terres, l’eau et d’autres ressources qui pourraient servir à produire de l’alimentation pour les humains, sont utilisées pour nourrir les animaux d’élevage. Selon un récent rapport de Compassion in World Farming, « les cultures qui pourraient être utilisées pour nourrir les affamés sont utilisés à la place pour engraisser les animaux élevés pour produire de la nourriture. » Il faut jusqu’à 16 portions de céréales pour produire simplement 1 portion de chair animale. [2]

Un adulte consomme environ 2000 à 2400 kiloCalories par jour, simplement pour vivre. Nous utilisons presque toutes les calories que nous consommons pour bouger, respirer et effectuer nos tâches courantes. Cela est vrai aussi pour les animaux dans les fermes. Pour chaque quantité de nourriture consommée, seulement une fraction des calories sont transformées sous forme de chair consommable.

La production de céréales pour nourrir les populations passent au second plan

Parce que le monde industriel exporte ses céréales vers les pays en voie de développement et importe la viande produite là-bas à partir de ces mêmes céréales, les agriculteurs de ces pays, qui essaient de se nourrir, se retrouvent chassés de leurs terres. Leur modèle agricole efficace, basé sur la production de plantes, se trouve remplacé par un élevage intensif de l’élevage intensif, ce qui, par ailleurs, pollue l’air et l’eau, et rend stériles et arides des terres autrefois fertiles.

La solution ?

On émet de plus en plus souvent des avertissements sur la consommation de la viande dans le monde, mais sans qu’aucune mesure concrète ne soit prise. Si la tendance continue, la terre ne pourra jamais produire suffisamment de nourriture pour tous, et le manque de nourriture continuera de toucher des centaines de millions de personnes dans le monde. Le « Guardian » [3] explique qu’il y a une solution : « Il semble maintenant [que le végétalisme] soit la seule réponse éthique à ce qui est probablement l’aspect de justice sociale le plus urgent dans le monde. »

En arrêtant d’utiliser les animaux comme des machines à produire de la viande, suffisamment de nourriture serait produite pour nourrir toute la planète. Le végétarisme, qui utilise moins de ressources en céréales, en eau et en énergie, est une solution permettant de contribuer à nourrir les populations des pays en voie de développement.

[1Alex Kirby, « Hungry World ’Must Eat Less Meat » BBC Online, 15 août 2004

[2Mark Gold et Jonathon Porritt, « The Global Benefits of Eating Less Meat » 2004, p. 22.

[3George Monbiot, « Why Vegans Were Right All Along » Guardian Unlimited, 24 décembre 2002




Recevez notre actualité par mail



Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux !


Facebook

Twitter

Google+